Accueil > Musique > Amir > Longtemps

Amir : Longtemps

(Assaf Tzrouya / Amir Haddad)

Paroles :

J'veux des problèmes
J'veux qu'tes galères deviennent les miennes
J'veux qu'tu m'balances au visage tes orages, tes peines
Pour des nuits diluviennes

J'veux qu'on s'apprenne
J'veux partager tes joies, tes migraines
Ton corps me donne le vertige et tes mains me mènent
Où rien ne nous gêne

J'pourrais m'tatouer notre histoire sur le bras
Me mettre dans de beaux draps si t'es avec moi
C'est toi dans ce monde de fous
Je l'sais c'est tout

Et j'voudrais qu'ça dure longtemps
User ma peau sur la tienne
Un jour j'oublierai tout jusqu'à mon nom, je saurai simplement
Que t'es là, que t'es belle, que t'es mienne

J'voudrais qu'ça dure cent ans
Que jamais la raison n'atteigne
Cet aveu, cette envie de rêver tous les deux quand même
Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent

Mon évidence
T'es mon sourire et ma carte chance
J'veux qu'on déconne, qu'on décolle, qu'on délire, qu'on danse
Jusqu'au dernier silence

J'irai dans la rue si t'as besoin d'un toit
J'pourrais vivre nu pour qu't'aies un peu moins froid
C'est toi dans ce monde de fous
Je l'sais c'est tout

Et j'voudrais qu'ça dure longtemps
User ma peau sur la tienne
Un jour j'oublierai tout jusqu'à mon nom, je saurai simplement
Que t'es là, que t'es belle, que t'es mienne

J'voudrais qu'ça dure cent ans
Que jamais la raison n'atteigne
Cet aveu, cette envie de rêver tous les deux quand même
Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent

Et j'voudrais qu'ça dure longtemps
User ma peau sur la tienne
Un jour j'oublierai tout jusqu'à mon nom, je saurai simplement
Que t'es là, que t'es belle, que t'es mienne

J'voudrais qu'ça dure cent ans
Que jamais la raison n'atteigne
Cet aveu, cette envie de rêver tous les deux quand même
Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent

Ces paroles sont publiées à titre culturel et éducatif, elles permettent de comprendre le sens du texte et participent à la promotion de la chanson. Elles sont réservées à un usage privé. Ces paroles étant la propriété de leurs ayants-droit, ces derniers peuvent demander leur retrait en nous contactant. Le texte concerné sera immédiatement supprimé.