Accueil > Espace Parents > Sécurité > Communications électroniques : surveillez vos enfants

Communications électroniques : surveillez vos enfants

Modernes, pratiques et conviviaux, les nouveaux modes de communication en ligne n'en restent pas moins risqués si l'on s'en sert mal. En tant que parents, vous pouvez et devez garder un œil sur les activités de vos enfants.

Elles peuvent être conviviales et enrichissantes, et permettre le rapprochement des gens, mais demandent aussi une surveillance de votre part. Méfiez-vous des communications électroniques !

Les e-mails

Le danger : Attention aux e-mails que votre enfant peut recevoir d'expéditeurs qu'il ne connaît pas ou de personnes malveillantes. Ce peut être un moyen de rentrer en contact avec lui ou de lui envoyer des informations douteuses.
La règle : Il est très important de l'inciter à vous parler de tout message qui le surprend. De plus, vous devez lui faire comprendre de ne jamais donner ses coordonnées à des personnes qu'il ne connaît pas.
L'astuce : Pour éviter la transmission de données sensibles (adresse, téléphone...), installez un logiciel qui empêche l'enfant de taper ce type d'informations.

Les messageries instantanées

Le danger : Les messageries instantanées de type Skype, Messenger... présentent des risques d'être "abordé" par des inconnus ou de se lier avec des personnes malveillantes. Si la plupart nécessite l'accord des deux correspondants pour entamer le dialogue, certaines messageries, fonctionnant en plus avec une webcam, peuvent permettre de contacter n'importe qui.
La règle : Là encore, l'enfant doit vous avertir de tout message suspect et comprendre qu'il ne doit jamais donner ses coordonnées à des personnes qu'il ne connaît pas.
L'astuce : Paramétrez ces logiciels de manière à ce qu'ils bloquent les contacts d'inconnus. Vous pouvez même lister vous-même les personnes autorisées. Évitez également la transmission de données sensibles en installant un logiciel spécialisé.

Forums & tchats

Le danger : Les forums permettent à des gens mal intentionnés de rentrer en contact avec les enfants. Idem pour les tchats, ces salons de discussions en direct, ouverts à tous. C'est un moyen pour certains pervers de contacter leurs proies.
La règle : Interdire clairement aux plus jeunes l'utilisation des tchats en direct, tout du moins en votre absence.
L'astuce : Verrouiller l'accès à internet en dehors de certaines plages horaires (avant 18h et après 20h par exemple) avec un logiciel de contrôle ou en paramétrant l'ordinateur. Pour éviter la transmission de données sensibles, installez un logiciel spécialisé.

Les sites de protection des mineurs

De nombreux sites ou associations œuvrent pour protéger les enfants, sur le net ou ailleurs.
> Allô enfance maltraitée : Pour signaler toute forme de maltraitance.
> Défenseur des enfants : Institution pour les droits de l'enfant.
> Enfance et Partage : Aide à l'enfance en détresse, don en ligne.
> Internet signalement : Portail officiel de signalement des contenus illicites de l'Internet.
> Point de contact : Pour signaler un site interdit.
> Protection des mineurs : Des équipes de spécialistes traitent des sujets en rapport de près ou de loin aux domaines de l’enfance et de la parentalité.

A lire ailleurs