Accueil > Espace Parents > Loisirs > 8 conseils pour que votre enfant adore sa colonie de vacances

8 conseils pour que votre enfant adore sa colonie de vacances

Une colonie de vacances réussie créera de superbes souvenirs chez votre enfant. En tant que parents, vous serez également rassurés de savoir que tout se déroule pour le mieux, surtout si c'est la première fois que vous laissez partir votre progéniture. Vous pouvez suivre les 8 recommandations suivantes pour vous assurer que cette colo enchantera vos bambins et qu'ils reviendront avec un tas de choses à vous raconter !

Bien souvent, les personnes qui ont participé à des colonies de vacances durant leur jeunesse en gardent un très bon souvenir. Peut-être parce que leurs parents avaient pris soin de tout organiser de la bonne façon ! Pour avoir la garantie que votre enfant passera un bon séjour loin de vous, il faut l'impliquer dans le choix de la colo et de son thème, bien le préparer à cette aventure et ne rien oublier. Voici quelques astuces pour lui faire aimer sa colonie de vacances.

Choisir une destination qui lui plaira

Vous pourrez envoyer votre enfant en colonie de vacances, en France ou à l'étranger, en prenant soin de choisir une destination qui lui plaira. S'il est passionné par une région ou par un pays, qu'il semble développer un attrait particulier pour une langue ou une autre culture, il ne faut pas hésiter à suivre ses envies. Votre enfant n'en sera que plus motivé à partir !

Si l'été est la saison la plus propice au départ, sachez que des colonies sont organisées durant toutes les vacances. C'est une occasion de faire découvrir la mer, la montagne ou de jolies forêts à l'enfant, en fonction de la saison.

Décider du thème de la colo avec lui

Tous les enfants ne présentent pas la même volonté de quitter le domicile familial pour partir en colonie durant les vacances. Certains se voient passer l'été devant la télé ou s'imaginent sortir tous les jours avec leurs amis. Il faut donc faire accepter à votre bambin l'idée de la colo, en choisissant en sa compagnie un thème qui lui plaît. Il y a désormais des colonies de vacances pour tous les goûts : football, équitation, musique, art, surf, langue… Il y a forcément un thème qui lui donnera envie de partir, alors discutez-en ensemble.

Contrôler le sérieux de l'accompagnement

Une colonie de vacances réussie passe par un accompagnement sans faille. Il faut veiller à choisir un organisme sérieux, qui sélectionne ses animateurs et accompagnateurs avec le plus grand soin. Posez les questions qui vous viennent à l'esprit directement à l'organisme concerné avant l'inscription et recueillez le témoignage de proches qui pourraient avoir utilisé le service choisi. Prendre le temps d'effectuer ces vérifications vous permettra de laisser partir votre enfant sereinement, et ainsi de profiter de son absence sans trop stresser.

Préparer les affaires et ne rien oublier

Selon l'âge de votre enfant, vous pourrez ou non faire ses bagages avec lui. Un petit sera rassuré si maman ou papa l'aide à remplir sa valise et contrôle avec lui qu'il ne manque rien. D'ailleurs, vous pouvez lui laisser choisir un sac ou une valise qui lui plaît, pour qu'il soit fier de la ranger et de la traîner derrière lui. Cela facilite la séparation qui peut être angoissante pour certains enfants. De plus, pensez à étiqueter les vêtements des plus jeunes à leur nom.

filette valise

Un adolescent préférera certainement préparer ses affaires tout seul. Faites tout de même un rapide contrôle avec lui, en vous assurant qu'il a pris sa brosse à dents, son maillot de bain ou des tenues adaptées à sa colonie. Il y a des choses logiques pour vous qui ne le seront pas pour lui ! Et pensez à lui donner un peu d'argent de poche, même une somme symbolique, pour qu'il puisse se faire plaisir durant le séjour.

Offrez-lui un cadeau pour faciliter le départ

Parmi les astuces auxquelles on ne pense pas forcément, il y a celle du petit cadeau au moment du départ. Glissez dans son sac une petite surprise qu'il sera heureux de découvrir, comme un petit mot manuscrit, un tome de son manga favori, des cartes à jouer, voire une petite peluche qu'il aime.

Il ne s'agit pas d'embarrasser l'enfant (en fourrant son doudou dans son sac, sans lui dire) mais bien de le faire sourire à un moment où il pourrait se sentir un peu triste de vous quitter.

Prévoyez une solution contre les coups de blues

Si certains enfants vous oublieront dès leur arrivée à la colonie, et qu'ils profiteront sans retenue de toutes les activités proposées, d'autres pourraient avoir de petits coups de blues dus à votre absence ou à un détachement inhabituel du cocon familial. Il est donc intéressant de prévoir un élément qui lui rappellera la maison, qui pourra l'amuser et le sortir de sa mélancolie passagère.

Ce qui fonctionne bien ? Une photo polaroid de votre animal de compagnie dans une situation burlesque ; un paquet de bonbons avec un mot lui disant qu'il aura le reste en rentrant ; un cahier avec des photos des membres de la famille ; un calendrier qui lui permet de suivre l'écoulement du temps et qui agira comme un élément anti-anxiété.

Anticiper les difficultés qu'il pourrait rencontrer

Vous avez peut-être une idée assez précise de ce qu'est une colonie de vacances, mais votre enfant ne sait pas à quoi s'attendre si c'est la première fois ! Préparez-le à toutes les situations, en lui donnant des conseils pour s'intégrer, en lui expliquant le rôle des animateurs et des encadrants, la notion de partage et son importance, en insistant sur le fait que cela passera vite et qu'après, il n'aura qu'une envie : repartir en colonie !

Ne transmettez pas d'anxiété !

Une colonie de vacances réussie, c'est un enfant épanoui et des parents qui parviennent à se détacher, pour laisser leur bambin grandir ou leur adolescent s'amuser comme un grand. Résistez à la tentation de téléphoner trop souvent – un petit message suffit – et ne montrez pas de signes de faiblesse quand il vous quitte.

Tout cela vous prépare également au futur, quand il prendra son envol, alors prenez-le comme une première épreuve à surmonter !

A lire ailleurs