Accueil > Espace Parents > Éducation > Comment aider son enfant à oublier sa tétine ?

Comment aider son enfant à oublier sa tétine ?

Presque aussi polémique que le doudou, la tétine est l'un de ces objets fétiches que l'on peut difficilement séparer de son propriétaire. Cris, pleurs et grosses colères, voici comment les éviter le jour de l'inévitable rupture.

Peu importe le nom qu'on lui donne - tututte, tototte, totosse ou encore toutouille - la tétine est un objet vite adopté par le petit enfant. Il faut dire qu'il apaise, ou plus exactement, la téter apaise grâce aux souvenirs primaires que cet acte rappelle (bébé suçait déjà son pouce dans le ventre de maman) et aux situations réconfortantes qui lui sont associées (téter au chaud contre le sein de sa mère). Voilà pourquoi il est difficile de retirer à un enfant sa tétine, un compagnon sur qui il peut toujours compter. Pour les parents, le moyen le plus sûr d'y arriver est alors de lui faire prendre conscience qu'il est temps de passer à autre chose.

Patience et suggestions

Il est peut-être violent de dire qu'à l'instar de la cigarette, la tétine est une addiction, mais c'est hélas la réalité. Certes, suçoter ce bout de silicone rassérène l'enfant, mais il lui procure aussi un vrai plaisir qui renforce encore plus l'affect qu'il a vis-à-vis de l'objet. Face au sevrage qui s'annonce, vous devrez donc vous improviser fins psychologues afin de convaincre votre enfant de délaisser sa tétine. Vous pouvez par exemple vous inspirer de l'univers préféré de votre enfant pour lui souffler l'idée d'arrêter : "Regarde, ton héros préféré n'a plus de tétine dans la bouche depuis très longtemps". Vous pouvez également profiter d'un anniversaire pour lui dire "Wow, tu es devenu grand, assez grand pour te passer de tétine maintenant".

Evidemment, l'idée doit faire son chemin et vous ne devez surtout pas brusquer l'enfant en le privant du jour au lendemain de son objet de réconfort au risque de provoquer un vrai drame dans sa vie. En revanche, vous pouvez tout à fait alterner les périodes avec et sans tétine. Par exemple, convenir avec lui de n'utiliser la tétine qu'au moment du coucher. La patience sera ainsi de mise et l'abandon progressif.

Choisir le bon moment pour sevrer

La tétine est un moyen pour l'enfant de se rassurer dans les moments difficiles. Pour certains, elle est même devenue une extension d'eux-mêmes. Mieux vaut donc éviter de parler d'abandonner la tétine aux moments de sa vie où il pourrait en avoir besoin : arrivée d'un nouvel enfant dans la famille, entrée à l'école, changement de rythme de vie, etc.

Évitez également de stresser votre enfant au moment où il doit arrêter sa tétine : divorce des parents, bouleversement de son mode de vie (lui apprendre à être propre en même temps par exemple, déménagement, etc.), mais aussi accès de colère ou encore disputes entre adultes.

Accompagner son enfant durant le sevrage

Durant un temps, l'enfant se sentira inconfortable sans sa tétine, c'est normal. Il doit alors pouvoir compter sur ses parents pour l'accompagner durant ce temps où le manque se fera sentir. La première des choses est d'éviter les paroles négatives du genre "Tu n'es plus un bébé pour avoir besoin de tétine" quand il la réclame. Préférez plutôt les phrases positives. Vous pouvez par exemple lui dire "Tu sais, je te comprends mieux maintenant que tu parles sans tétine dans la bouche" ou encore l'encourager avec un "Je suis très fier(e) de toi, tu as fait une sieste sans ta tétine". Cela va le rassurer sur le choix qu'il a fait d'avoir accepté abandonner son compagnon.

Enfin, il faudra absolument donner de votre temps à votre enfant, car comme il sera privé de son habituelle source de réconfort, ce sera à vous de vous y substituer. Câlins, histoires avant de dormir et autres marques d'affection l'aideront ainsi à se rassurer sainement. Et si jamais vous le sentez tout de même tendu malgré vos efforts, vous pouvez demander l'aide d'une veilleuse réconfortante, ou, en cas d'absolue nécessité, d'un doudou.

A lire ailleurs