Accueil > Espace Parents > Éducation > Enseigner deux langues à un jeune enfant : une idée pertinente ?

Enseigner deux langues à un jeune enfant : une idée pertinente ?

Pendant longtemps, on a pensé que l'apprentissage de deux langues en simultané pouvait être un frein au bon développement linguistique d'un enfant. Mais avec la multiplication des enfants issus de couples mixtes, pratiquant deux langues à la maison, et les nombreuses études qui ont été réalisées sur le sujet, il a été constaté que cet apprentissage bilingue est en réalité un énorme atout. Pour enseigner deux langues à un enfant en même temps, et lui fournir un bagage culturel qui constituera une force plus tard, il faut savoir comment s'y prendre.

On sait qu'un enfant est capable, dès son plus jeune âge, d'assimiler de nombreuses informations même inconsciemment. Une véritable opportunité pour lui inculquer les bases de plusieurs langues de manière naturelle, tout en lui offrant une porte d'entrée sur plusieurs cultures. Bien souvent, la seconde langue est liée aux origines d'un parent et c'est une belle manière de transmettre certaines traditions. C'est également un atout futur, qui impactera ses relations sociales, sa vie professionnelle et son ouverture au monde. On vous livre quelques conseils pour un apprentissage réussi.

Enseigner deux langues à un enfant est une très bonne idée

Parler plusieurs langues est un atout considérable dans un monde toujours plus global, qui offre de nombreuses opportunités aux polyglottes pour qui les frontières d'un pays ne seront plus une barrière à l'emploi ou à l'émigration. S'il est possible d'apprendre à l'adolescence, voire à l'âge adulte, la période la plus propice pour un apprentissage naturel reste la petite enfance.

Des études mettent en avant un taux de réussite plus élevé chez les bilingues, lors de tests cognitifs, qui semblent plus à même de faire le tri dans les informations fournies. Dès le plus jeune âge, un enfant qui sera en contact avec deux langues apprendra instinctivement à les séparer, à les différencier, ce qui stimulera son cerveau. Plus tard, il en retirera des facilités d'apprentissage et une mémoire accrue, ainsi qu'une plus grande créativité qui lui sera bénéfique au quotidien.

De plus, apprendre deux langues en étant petit est une manière de se construire une identité qui ne met pas de côté ses différentes origines. C'est même un excellent moyen de se lier aux racines d'un des parents.

On voit souvent cet intérêt chez les enfants issus de couples mixtes, qui auront une affection particulière pour le pays de leur père ou de leur mère, surtout s'ils en comprennent la langue et s'ils en connaissent les codes culturels. De quoi favoriser l'ouverture d'esprit de votre enfant en l'armant dès petit contre les potentielles discriminations (comme le racisme) qui proviennent bien souvent d'une vision trop étriquée du monde.

Conseils pratiques pour un enseignement bilingue

Pour apprendre plusieurs langues à un jeune enfant, il n'est pas nécessaire d'être professeur ! S'il existe moult solutions pédagogiques pour apprendre une langue populaire telle que l'anglais, vous pouvez tout à fait réaliser cet enseignement au sein du cocon familial.

En général, lors de l'apprentissage de deux langues, il faudra décider de la langue dominante (le français en France, par exemple), et de la langue secondaire (l'italien, le portugais, le chinois, l'arabe, l'anglais, un dialecte, etc.). Entre ses 18 mois et ses 3 ans, l'enfant commencera à distinguer les deux langues, mais avant cela, il assimilera du vocabulaire et sera en mesure de prononcer sans accent les langages, car les enfants en bas âge peuvent reproduire les sons aisément.

famille multi-ethnique

Il faudra parler quotidiennement les deux langues, et il existe plusieurs méthodes pour le faire. Soit chaque parent parle une langue distincte avec l'enfant (ex : la mère français, le père japonais), soit vous choisissez une langue à parler à la maison, et une langue qui sera celle de l'extérieur, quand vous rendez visite aux grands-parents, aux cousins ou à certains amis à qui vous demanderez de s'adresser aux bambins dans leur langue natale. L'essentiel est de trouver le bon équilibre entre les deux langues.

Si vous vivez dans un pays étranger, et que les deux parents possèdent la même langue, alors il sera important, durant les jeunes années de votre enfant, de l'exposer autant que possible à la langue du pays d'accueil.

Pour enseigner une seconde langue, vous pouvez avoir recours à :

Confusions et mélanges : faut-il les craindre ?

Vous constaterez certainement des mélanges ou quelques confusions entre les langues, quand l'enfant dira ses premiers mots ou qu'il commencera à avoir de petites conversations. Ce n'est pas grave ! Ne vous moquez pas – cela pourrait créer un blocage –, ne le corrigez pas trop, et laissez-le choisir la langue qu'il souhaite pratiquer le plus, sans le forcer. Ce qu'il a acquis lui servira tôt ou tard. Vous pouvez toutefois lui faire répéter certains mots, en intégrant cela dans un jeu, afin de soigner sa prononciation.

Il faut savoir que l'apprentissage bilingue ne cause aucun retard de maîtrise de langue, et que l'enfant sera rapidement en mesure de parler correctement – comme un enfant monolingue – tout en étant capable d'activer une langue ou l'autre au moment propice.

Il n'y a donc pas d'inquiétude à avoir concernant de potentiels problèmes scolaires. S'il mélange parfois les mots, en intégrant par exemple un mot italien dans une conversation en français, c'est juste que le mot lui est venu plus facilement à l'esprit. C'est une force et non une lacune !

Plus on apprend de langues, plus il est facile d'en assimiler d'autres. Ainsi, un petit bilingue pourrait vite avoir envie d'étoffer ses capacités linguistiques en grandissant, ce qu'il pourra faire avec une certaine aisance. Plus tard, il sera fier de son bilinguisme et vos efforts seront récompensés par cette satisfaction.

A lire ailleurs