Accueil > Espace Parents > Santé > Obésité infantile : comment protéger votre enfant contre le surpoids ?

Obésité infantile : comment protéger votre enfant contre le surpoids ?

Les derniers chiffres concernant l'obésité en France sont inquiétants et font état d'une forte croissance du nombre de personnes en surpoids. Si toutes les tranches d'âge sont touchées, c'est bien chez les plus jeunes que la progression est la plus flagrante. Quand on sait que l'obésité est un vecteur de troubles physiques et mentaux, qui peuvent affecter durablement un individu, on comprend l'importance d'agir rapidement pour endiguer le fléau. On vous explique comment prévenir le surpoids infantile et de quelle manière accompagner votre enfant pour une croissance saine.

Aider votre enfant à grandir en bonne santé est l'une de vos tâches principales, en tant que parent, et cela passe par une diète saine. En habituant l'enfant à manger correctement dès le plus jeune âge, en proposant des activités physiques et en limitant les facteurs de surpoids, vous l'aiderez à se développer correctement. Hélas, de plus en plus de jeunes sont en surpoids, et il est important de comprendre les enjeux de cette lutte contre l'obésité et les méthodes à appliquer pour prévenir avant qu'il ne soit trop tard.

Une inquiétante épidémie d'obésité chez les jeunes

Lutter contre l'obésité est devenu un enjeu de santé majeur ces dernières années, mais le fléau semble inarrêtable, comme en atteste les derniers chiffres publiés par la Ligue contre l'Obésité le 30 juin 2021.

En 2020, près d'un Français sur deux est en situation de surpoids et/ou d'obésité et si on assiste à un léger recul du surpoids, l'obésité ne cesse de progresser : elle a même doublé depuis 1997. Désormais, 17 % des Français sont obèses et 2 % de la population est en état d'obésité morbide, ce qui représente environ 1 million de personnes.

Si c'est la tranche des 55-64 ans qui est la plus touchée, l'inquiétude concerne la tranche des 18-24 ans, qui a vu le nombre d'obèses progresser de 3,6 % en 8 ans, ce qui représente l'augmentation la plus flagrante. Pire, les chiffres de l'obésité pédiatrique nous apprennent que 34 % des enfants de 2 à 7 ans et 21 % des enfants et des jeunes de 8 à 17 ans sont en situation de surpoids ou d'obésité.

Il semble donc urgent d'agir afin de prévenir cet état de surpoids chez les enfants, et cela passe par diverses initiatives, à appliquer au quotidien.

Conseils pour prévenir et agir contre le surpoids

Le surpoids se définit quand l'IMC (Indice de masse corporelle), soit le rapport taille/poids, est situé entre 25 et 30. Au-delà de 30 points, un individu sera en situation d'obésité. Notez que pour les plus jeunes, cette mesure doit être corrélée avec la courbe d'évolution de l'enfant, pour un résultat précis qui permet d'anticiper le surpoids ou l'obésité.

Afin de combattre le surpoids dès le plus jeune âge, vous pouvez appliquer les conseils suivants :

Gardez en tête qu'il ne faut pas imposer de régime à un enfant, ni lui préparer de repas spéciaux pour sa diète, s'il est en surpoids. Il se sentirait exclu et mieux vaut donc privilégier un rééquilibrage alimentaire pour toute la famille. De même, n'interdisez pas d'aliments (il chercherait à se les procurer) et n'optez pas pour de l'allégé ou des produits à faible teneur en gras, qui pourraient créer des carences.

Causes et conséquences de l'obésité infantile

Le surpoids et l'obésité proviennent de causes diverses – manque d'activité, mauvaise alimentation, écrans, maladies, génétique, mauvaise éducation alimentaire, etc. – et les conséquences ne sont pas à prendre à la légère.

Ces états favorisent l'apparition de maladies cardiovasculaires, du diabète, de l'asthme ou encore de cholestérol et peuvent également entraîner des problèmes dans le développement musculaire ou osseux d'un enfant. Si les troubles ne se manifestent pas forcément immédiatement, mieux vaut les anticiper car il serait trop tard, à l'âge adulte, pour y remédier.

Mentalement, un enfant obèse pourrait développer divers troubles : stress et anxiété, peur du regard de l'autre, repli sur lui-même, souvent dus à des moqueries ou des brimades de la part d'autres enfants. Cela peut engendrer un véritable isolement social, qui ne fera qu'aggraver ses maux et qui peut parfois conduire l'enfant à des dépressions.

À vous d'agir, pour épauler votre petit dans sa croissance et lui éviter bien des problèmes plus tard.

A lire ailleurs